.

LDC-CAF/ L'arbitrage encore en question !

date-author

alpha

Il ne se passe presque plus un match de coupes d’Afrique des Clubs, sans qu’on ne parle de l’arbitrage dans le mauvais sens. Les acteurs ne pouvant passer sous silence le comportement des hommes en noir. Ces derniers passent souvent à côté dans leur rôle de juge se devant d’être impartial. Malheureusement, c’est le contraire qu’on voit journée après journée. Et ce, malgré l’offensive de la CAF qui, ces derniers temps n’hésite pas à sanctionner les fautifs allant jusqu’à radier certains.

Le dernier cas en date est la prestation de l’arbitre Angolais Helder Martins De Carvalho lors du match de la 5e journée des phases de poules de la ligue africaine des champions opposant à Rades l’Espérance de Tunis au Horoya AC. Les locaux n’ont certes pas volé leur victoire mais ont beaucoup bénéficié des largesses du corps arbitral.

L’arbitre Angolais de 42 ans qui était à son 4e match de ligue des champions cette saison est pour beaucoup dans l’issue finale du match. Oui il n’a pas sifflé de penalty ou sorti de carton rouge contre les rouge et blanc de Matam, mais a pénalisé. Après une première  période bien maitrisé par De Carvalho, l’arbitre Angolais est passé totalement à côté de la 2e. Etant à la base de l’atmosphère délétère qui s’est installée en fin de partie. Il a laissé les Tunisiens mettre des coups à tout va et de façon délibérée sans broncher. L’international    Camerounais Franck Kom n’aurait jamais dû terminer le match tellement il était hors de l’esprit du jeu. Ironie du sort après avoir écœuré les guinéens, c’est lui qui va définitivement donner l’avantage aux sang et or en inscrivant le 2e but de la partie.

Avec de telles prestations, l’arbitrage africain aura du mal à s’imposer sur la scène internationale.

David Tchopn Bangoura

Facebook Twitter

Envoyer votre commentaire


CONAKRY, REP.GUINEE
LAMBANYI WARÉAH, COMMUNE DE RATOMA
BP: 976 CONAKRY, RÉPUBLIQUE DE GUINÉE
Tel :
00224 666 83 57 83

Applications disponibles sur