.

Que retenir du passage de Xavier Miningou au CIK ?

date-author

alpha

Arrivé sur le banc du Club Industriel de Kamsar en remplacement du technicien français Gilles Hugon viré pour manque de résultats, Xavier Miningou a pour son tour pris la porte. Comme pour son prédécesseur, le technicien ivoirien est limogé pour manque de résultats.

Mais durant ces 3 mois de travail sur le banc du CIK le technicien ivoirien a tenté tant bien que mal de faire mieux que son prédécesseur.  D’entrée, Xavier redonnera du sourire au Club du Bagataye. Opposé au Satellite FC pour le compte de la 8e journée, le CIK remporte les trois points de la victoire en disposant du satellite 2-0, score final. Le début rêvé pour un entraineur qui veut vite changer les choses au sein du club qui rêve grand depuis l’arrivée de son président Maturin Bangoura en 2013.

Après cette victoire, il obtiendra une autre cette fois-ci très précieuse face au Hafia FC qui était très en forme mais qu’il domine 3 buts à 2 avec une copie propre rendue par ses joueurs au stade du 28 septembre.

Derrière, l’ancien coach du Gangan FC  concède deux nuls face au Santoba et au CO Coyah avant de connaitre sa deuxième défaite contre l’ASFAG 1 but à 0 à domicile. A partir de là, le doute commence à s’installer dans la tête des dirigeants mais aussi des supporteurs. Doute qui sera de courte durée car il donnera le sourire aux supporteurs grâce à sa victoire à domicile face au Horoya en match en retard de la 5e journée de ligue 1.  Coach Xavier  inflige au champion en titre sa toute première défaite de la saison avant de prendre sa revanche sur l’ASFAG qui l’avait battu 1-0 lors de la phase aller.

Malheureusement la courbe au lieu d’être ascendante, deviendra de plus en plus descendante. Une descente aux enfers qui contraste avec les mauvais résultats du club.  Sur les 4 derniers matchs en championnat, le CIK ne connaitra pas de succès. Le CIK  courbe l’échine à domicile contre le CO Coyah, mais aussi en déplacement face au Santoba et le Hafia. Et la goute d’eau qui fera déborder le vase est cette défaite contre le Satellite 2-0 qui est considérée comme étant celle de trop par les dirigeants qui ont pris la décision de virer Xavier Miningou.

A la tête du CIK, l’ivoirien a disputé  14 matchs en Ligue 1, pour 5 victoires, 2 nuls et 7 défaites. Avec sa confiance mise sur des attaquants comme Elmamy Traoré, Daniel Sosa, le club  réussira à inscrire 16 buts soit la 3e meilleure attaque du championnat.

Par contre son bastion défensif constituera le talon d’achille de son équipe, durant cette période, le CIK a encaissé 19 buts soit la 3e pire défense du championnat. En somme, sous l’ère Xavier Miningou, le CIK s’est montré solide face aux  grands mais  hyper  fébrile  contre les petits. Insuffisant pour réaliser ce rêve tant caressé par l’équipe dirigeante du CIK.

Pathé Diallo

Facebook Twitter

Envoyer votre commentaire


CONAKRY, REP.GUINEE
LAMBANYI WARÉAH, COMMUNE DE RATOMA
BP: 976 CONAKRY, RÉPUBLIQUE DE GUINÉE
Tel :
00224 666 83 57 83

Applications disponibles sur